PACEM: un taux de décaissement de 8,11 %, soit un montant de 721 560 812 FCFA

La quatrième session du comité de pilotage du projet d’appui à la compétitivité de l’Economie malienne (PACEM) s’est tenue jeudi 10 septembre 2020 dernier au ministère de l’Economie et des Finances. L’ouverture a été présidée par le conseiller technique du ministère de l’Economie et des Finances, Diakaridia DEMBELE, en présence du directeur général de la dette publique, Elly Prosper ARAMA et du coordinateur du PACEM, Sory BAMBA.

La rencontre a pour objectif de donner à la cellule d’exécution du Projet, les grandes orientations nécessaires à la mise en œuvre correcte et efficace du PACEM.  Selon le coordinateur Sory BAMBA, elle vise spécifiquement à faire le point de l’état de mise en œuvre du plan de travail et du budget  annuel (PTBA) 2020 à mi-parcours; à partager les difficultés rencontrées dans l’exécution dudit PTBA au cours des 8 premiers mois de l’exercice 2020, en vue de requérir  les conseils et orientations sur la conduite à tenir pour les derniers mois dudit exercice; à faire  en lien avec les difficultés rencontrées des propositions concrètes de solutions susceptibles de garantir l’atteinte  des résultats escomptés.

Pour le conseiller technique du ministère de l’Economie et des Finances, Diakaridia DEMBELE, il ressort de ce rapport que sur une prévision annuelle de 39, 99% de taux de décaissement,  le projet a réalisé à la date du 30 juin 2020, un taux de décaissement de 11,49%, soit un montant de 387 879 282 FCFA. Le taux de décaissement global après une année et neuf mois de mise en œuvre du projet est de 8,11 %, soit un montant de 721 560 812 FCFA.

Ce résultat est au deçà des attentes est due aux difficultés liées au long délai observé par la BAD à donner ses avis de non objection sur les dossiers qui lui sont  soumis;  à la suspension  de 4 contrats  en cours d’exécution depuis le 29 juin 2020; au ralentissement de l’ensemble des activités du projet suite à la survenue de la pandémie du covid- 19.

A noter que le PACEM est un appui institutionnel financé par un don du Fonds africain de développement (FAD) et une contribution de l’Etat malien. Il fait suite au Projet d’appui à la gouvernance économique (PAGE) qui a connu une mise en œuvre réussie dont les retombés sont aujourd’hui visibles sur le secteur de l’économie et des finances publiques.

Le PAGE était un projet post crise qui a été mis en œuvre d’avril 2015 à juin 2018. C’est pour consolider les acquis du PAGE et continuer à renforcer les capacités institutionnelles de l’économie malienne dans son ensemble que le PACEM a été réfléchi et mis en place conjointement par notre pays et la BAD.

C’est ainsi que le PACEM qui cadre parfaitement avec les objectifs de développement fixés par les autorités maliennes a été approuvé par le conseil d’administration de la BAD le 12 juillet 2018. Son accord de don a été signé le 14 septembre 2018 et est entré en vigueur à la même date. Il durera quatre (4) ans à compter de sa date de signature.

Le PACEM vise globalement à contribuer à l’amélioration de la compétitivité de l’économie malienne à travers l’amélioration du cadre des investissements et l’appui au secteur privé.

Philippe Charles le Bon MESSE