Nouvelle compagnie SKY-Mali

Lancement officiel des activités commerciales de la compagnie aérienne SKY-Mali, le lundi dernier. La cérémonie s’est déroulée en présence de son directeur général, Baba HAÏDARA. On notait également la présence à la cérémonie, de l’actionnaire de SKY-Mali, Mohammad Jafar Alhaj Ali ALRAHMA et de l’ancien ministre des Transports et de la Mobilité urbaine, Ibrahim Abdoul LY.  

Le directeur général de  la compagnie aérienne SKY-Mali, Baba HAÏDARA a indiqué que l’exploitation du réseau domestique de la compagnie aérienne SKY-Mali, notamment la desserte Bamako-Kayes va démarrer ses  activités commerciales en fin de ce mois. Cette exploitation commencera avec trois vols : 2 vols de type B737-500 et B737-800 et un vol ERJ 145. Dans un avenir proche, la compagnie envisage d’acquérir deux nouveaux appareils de type MA60 sortis d’usine.

Selon le directeur général du SKY-Mali la compagnie SKY-Mali est l’aboutissement d’une année de travail d’hommes et de femmes engagés choisis pour leurs compétences, leurs valeurs intrinsèques « Le coût de l’investissement est estimé à 31.034 482,76 de dollars, soit plus de 17 milliards de FCFA et l’objectif recherché est de faire de SKY-Mali une compagnie au standard international, sûre et performante pour le rayonnement de notre pays.
Pour ce faire, la nouvelle compagnie envisage une exploitation multidimensionnelle. Au niveau national, les Régions de Kayes, Sikasso, Mopti, Gao, Tombouctou et Kidal seront desservies
 » a expliqué Baba HAÏDARA.
Ouverte en 1962 par la première compagnie nationale du Mali, Air Mali, la ligne surnommée plus tard par Air Afrique «la côtière» sera également exploitée par SKY-Mali. Il s’agit de la desserte des villes de Dakar, Conakry, Abidjan, Cotonou, Libreville, Brazzaville, Pointe-Noire, Accra et Niamey. Les avions de la compagnie SKY-Mali voleront aussi en Europe et au Moyen Orient et il est prévu des vols à la demande et l’accompagnement des fidèles musulmans pour le pèlerinage à la Mecque.
Cela, conformément aux ambitions des premiers responsables de la Compagnie.
Les dirigeants de la nouvelle compagnie plaident pour des décisions politiques fortes pour écraser les coûts d’opération et permettre aux Maliens d’accéder au billet d’avion et de démocratiser le transport aérien dans notre pays.

Pour le secrétaire général du département en charge des Transports et de la Mobilité urbaine Marc DABOU, le soutien et l’accompagnement des autorités ne feront pas défaut, car leur  présence à cette cérémonie traduit la disponibilité du ministère à accompagner toute initiative allant dans le sens de l’atteinte des objectifs de désenclavement du pays. Selon lui, un mécanisme de suivi et de supervision sera mis en œuvre tout au long de l’exploitation.
Le permis d’exploitation aérien de SKY-Mali a été délivré par l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC) en juillet dernier, après le vol dit de démonstration Bamako-Kayes-Bamako.

A noter que le projet de création de la nouvelle compagnie, faut-il le rappeler, est porté par Al Seygh Group (ASG), un holding d’investissement émirati basé à Abu Dhabi. Selon une note de présentation distribuée à la presse, SKY-Mali est une société anonyme de droit malien.

Joseph SISSOKO