Mali : L’ordre des Ingénieurs Conseils du Mali (OICM) projette l’avenir sous de bons auspices

L’ordre des Ingénieurs Conseils du Mali (OICM) a tenu le samedi 18 juin 2022, au centre International de Conférence de Bamako (CICB), la 21ème édition de l’Assemblée générale ordinaire. La cérémonie d’ouverture des travaux était placée sous la présidence du ministre des Transports et des Infrastructures, madame DEMBELE Madina SISSOKO, en présence du président de l’ordre des Ingénieurs Conseils du Mali, Alboncana MAIGA.

Cette session à mi-parcours regroupe a vu la participation des ingénieurs conseils, membres de l’OICM et des représentants des organisations professionnels partenaires. Elle a permis de passer au peigne fin le rapport d’activités qui recevra des participants les propositions pertinentes d’amendement des actions de l’ordre.

La rencontre a enregistré plusieurs interventions : Celle du président de l’ordre des architectes du Mali, Cheick Sadibou KANTE, du secrétaire général de l’organisation patronale des opérateurs de construction du Mali, Samba TOURE, du vice-président de l’Ordre des Géomètres du Mali, Mahamadou KONTE, et celle du Ministre DEMBELE Madina SISSOKO. « Il est inconcevable que l’OCIM n’ai pas son propre siège, alors que les ingénieurs font partie des grandes compétences au service du Mali. Je ferai tout mon possible pour faire en sorte que l’ordre des Ingénieurs ait son propre siège, il faut compter sur moi » a promis DEMBELE Madina SISSOKO. Au sujet de la relecture de la loi régissant la profession d’ingénieur conseil, elle a assuré que la vision du Président de la Transition, Chef de l’Etat, Son Excellence le Colonel Assimi GOITA, intègre le développement d’une Administration publique performante au service de l’intérêt général, qui prône la participation des usagers au processus de prise de décisions. Cela implique que l’administration doit veiller à ce que les différents ordres mènent pleinement les missions qui leur sont dévolues.

A noter que la ministre a souligné dans son intervention, la nécessité de la relecture de la loi qui régit la profession d’ingénieur conseil et au financement du siège de l’OICM.

Charles MESSE