Mali : Les Nations Unies appuient le développement et l’exportation de la viande

La salle de conférence du  ministère l’Industrie et du Commerce  a servi de cadre à la, 3ème session du comité de pilotage du programme de développement de l’exportation de la viande du Mali (PROVEM). Elle à été placé sous le présidence du ministre de l’Industrie et du Commerce, Mohamed AG ERLAF, en présence de la représentante spéciale adjointe du secrétaire général des Nations-Unies au Mali Mme Mbaranga GASSARABWE.

Le programme de développement de l’exportation de la viande du Mali PROVEM est un programme initié par le ministère du Commerce et de la Concurrence, en collaboration avec différents départements ministériels avec l’appui financier et technique du Programme des Nations Unies pour le développement PNUD et l’Organisation des Nations pour le développement industriel (ONUDI). Son objectif est d’assurer le développement de l’exportation de la viande du Mali, d’améliorer les revenus des producteurs, des marchands et des exportateurs de viande en vue d’accroître la valeur ajoutée des exportations Maliennes.

Pour le ministre de l’Industrie et du Commerce, Mohamed AG ERLAF, il faut œuvrer à faire du Mali un pays exportateur de viande rouge, créant de la valeur ajoutée sur tous les produits de la filière, créant durablement des richesses et des emplois. « Sur le plan financier, le gouvernement du Mali s’est engagé à accompagner substantiellement le PRODEVIM, tout en adhérant à l’accord de participation aux coûts de tierces parties avec le PNUD qui, outre la mise à niveau de deux experts, a financé des équipements de bureaux et du matériel de transport » a déclaré Mohamed AG ERLAF.

La représentante spéciale adjointe du secrétaire général des Nations-Unies au Mali Mme Mbaranga GASSARABWE a indiqué qu’une bonne exploitation de la filière viande constitue pour les acteurs éleveurs-agro pasteurs et tout le Mali une opportunité particulière. C’est pourquoi dira-t-elle, le système de Nations-Unies accompagne le gouvernement dans sa volonté de promouvoir le secteur à travers le programme de développement à l’exportation de la viande du Mali (PRODEVIM), à hauteur de 1.450.000 USD, soit 857. 579. 801 FCFA, reparti entre le PNUD et l’ONUDI. « C’est le lieu de remercier le gouvernement pour son engagement, qui a permis la signature de l’accord de financement et la mobilisation effective de la contribution du Mali à hauteur de 200 millions de FCFA » a déclaré Mme Mbaranga GASSARABWE

A noter le sous-secteur de l’élevage représente une source de revenus pour plus de 30% de la population malienne. En 2018 le montant des exportations d’animaux vivants a été estimé à 139 milliards FCFA.

Joseph SISSOKO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.