Mali : Les avocats de la société Houma, ont dénoncé la cabale enclenchée contre l’image du thé Achoura

C’est au travers d’une conférence de presse que les avocats de la société Houma Ag Hamdaga, importatrice du thé « Achoura » ont présenté aux journalistes, le jeudi 1er avril 2021 à la maison de la presse, les résultats des analyses à l’étranger du Thé Achoura. Selon  Me Cheick Oumar KONARE, Il n’y a aucune espèce de résidu de pesticide dans l’échantillon incriminé.

Cette conférence de presse a pour objectif principal d’annoncer les résultats de la contre-analyse faite par la société, sur le lot de thé incriminé par les services du ministère de l’Agriculture. L’occasion pour ces avocats de dénoncer un stratagème contre les vendeurs du Thé Achoura à l’intérieur du pays par  certains agents de l’Agriculture. Les conférenciers Me Cheick Oumar KONARE et son collègue, Me Aliou Abdoulaye TOURE, ont indiqué que c’était une cabale qui avait été enclenchée contre l’image du  thé Achoura. « Comment comprendre que sur cinq lots du thé, des agents de l’Etat avaient déniché un seul lot dans un magasin contenant deux résidus de pesticide ? », s’est interrogé Me Cheick Oumar KONARE, avant d’indiquer que les échantillons issus de ce lot de thé incriminé ont été envoyés, pour contre-analyse dans divers laboratoires français (CERECO), sénégalais, marocain et ivoirien. « Ces résultats révèlent que  même les résidus de pesticides retrouvés au lot N°JX403120046, lors des analyses au Mali, n’existaient plus dans le thé Achoura. Tous les résultats sont nets, il n’y aucune espèce de résidus de pesticides dans l’échantillon incriminé. Cela prouve à suffisance, que  ce qu’on a découvert au Mali est purement accidentel et cela pouvait venir de l’environnement. Car, quand vous entreposez le thé à côté d’autres produits tels que les engrais, une contamination peut se faire même par l’air ambiant» a commenté Me Aliou Abdoulaye TOURE.

A noter que  Me KONARE a informé les journalistes de la presse nationale, que le directeur général de l’Institut national de Santé Public (INSP), a adressé une lettre le 30 mars dernier, à la direction nationale du Commerce, à la direction nationale d’Agriculture et à la direction nationale de la Douane, pour passer l’information selon laquelle après le contrôle la qualité des produits alimentaires, notamment le thé achoura, il réaffirme que le thé Achoura, actuellement sur le marché, est tout à fait sans aucun danger pour la consommation humaine. « Cela est attesté par les contre analyses réalisées sur ce produit par plusieurs laboratoires du continent africain et de la France, qui attestent l’absence de substance nuisible à la santé humaine » a stipulé la lettre.

Pour terminer, Me Cheick Oumar KONARE a invité l’Etat à protéger sa production économique au risque d’assister à un effondrement économique. Selon lui, ses clients sont victimes très souvent des agents de notre propre pays. Sur les 124 marques de thé commercialisées au Mali, seulement 30 sont commercialisées par les opérateurs maliens et tous les autres sont des thés importés, très souvent en contrebande.

Charles MESSE