Mali : Le Togo mène la médiation pour libérer les 49 militaires ivoiriens

Le président du Togo, Faure Essozima GNASSINGBE a dépêché son ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et des Togolais de l’Extérieur, Robert DUSSEY au Mali pour apaiser la tension entre la Côte d’Ivoire et le Mali.

Tous les regards sont désormais tournés vers le Togo pour apaiser la tension entre le Mali et la communauté internationale et régionale, notamment avec la Côte d’Ivoire. C’est dans cette dynamique que le président du Togo, Faure Essozima GNASSINGBE a envoyé son ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et des Togolais de l’Extérieur, Robert Dussey au Mali. Après avoir été reçu en audience par le Président de la Transition, le colonel Assimi GOÏTA, le ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et des Togolais de l’Extérieur, Robert DUSSEY et son homologue malien des Affaires étrangères et la Coopération internationale, Abdoulaye DIOP ont animé un point de presse pour évoquer l’épineuse question de tension entre la Côte d’Ivoire et le Mali, suite à l’arrestation des 49 militaires ivoiriens au Mali. « En parlant d’intérêt sous-régional, nous avons évoqué la détention des 49 soldats ivoiriens au Mali » a déclaré le diplomate togolais, avant d’ajouter que le président de la Transition a été très ouvert et favorable au dialogue. Selon lui, le chef de l’Etat malien a souhaité que les relations de fraternité et d’excellente amitié entre la Côte d’Ivoire et le Mali soient préservées.  Il a aussi confirmé la disponibilité du Président du Togo à aider et à user de ses bons offices pour résoudre définitivement ce problème entre les deux pays.

Prenant la parole, le ministre des Affaires étrangères et la Coopération internationale, Abdoulaye DIOP a déclaré que cette visite s’inscrit dans le cadre de la dynamique de facilitation qui a été demandée par le Mali auprès de la République togolaise par rapport au dialogue et à l’interaction avec la communauté régionale et la communauté internationale. Elle se situe aussi, ajoute le ministre Diop, dans le cadre des derniers incidents qui se sont produits le 10 juillet dernier à Bamako avec l’arrivée dans les conditions jugées illégales des 49 militaires ivoiriens sur le sol malien. « Incidents pour lesquels aussi le président du Togo a voulu en savoir un peu plus, dans le cadre de ses efforts d’accompagnement du Mali, et voir dans quelle mesure il pourra aussi contribuer à un apaisement sur cette question » a précisé le ministre des Affaires étrangères et la Coopération internationale, Abdoulaye DIOP.

Après Bamako, l’émissaire togolais, Robert DUSSEY a eu un entretien avec le président ivoirien, Alassane Dramane OUATTARA, ce mardi 19 juillet 2022 en Côte d’Ivoire. Selon le ministre DUSSEY, les deux Chefs d’État sont favorables et disposés à la préservation de la paix et de l’entente entre les peuples et les Nations.

Joseph SISSOKO