Mali: Le nouveau directeur général du PMU vient d’être nommé: Alfousseyni NIONO

Le nouveau directeur général du Pari Mutuel Urbain du Mali (PMU-MALI), vient d’être nommé. Le Conseil des ministres du mercredi 28 avril 2021 a entériné la nomination du jeune cadre Alfousseyni NIONO à la tête du Pari Mutuel Urbain du Mali. Il succède ainsi à Vital Robert DIOP. Il aura la lourde mission de relever les énormes défis qui attendent cette institution des turfistes maliens.

Le nouveau directeur général de PMU-Mali est certes un nouveau visage pour les turfistes, mais un cadre valable pour redresser la situation économique de cette institution. Spécialiste des services financiers, Alfousseyni NIONO est réputé être compétent et dévoué pour le simple fait qu’il soit bardé non seulement de diplômes, mais aussi pour avoir occupé plusieurs  fonctions de responsabilité.

Détenteur d’un post MBA finance de l’Université McGill (Montréal-Canada) et d’un MBA finance internationale décroché à l’Université Laval (Québec -Canada),  NIONO est un membre clé de l’équipe responsable de la mise en œuvre des locataires de l’accord Bâle II à la Banque nationale du Canada.  Conseiller pendant 2 ans au ministère de l’Industrie et de la Promotion des investissements, le nouveau directeur général du PMU Mali a travaillé à la Banque nationale du Canada en tant qu’analyste financier senior. Avant d’être responsable du calcul et de l’analyse mensuels des ratios de fonds propres de la Banque nationale et de la présentation de l’analyse au comité de direction générale et au bureau du surintendant de l’institution financière. Il fut aussi responsable chargé de l’analyse mensuelle de l’évolution de l’actif pondéré et des besoins en capital de la Banque nationale du Canada en fonction du risque de crédit, du risque de marché et du risque opérationnel.

Aujourd’hui, il prend les rênes d’une entreprise sur laquelle les autorités comptent beaucoup, pour renflouer véritablement les caisses de l’Etat malien. Toute chose qui montre que les touches personnelles du nouveau locataire de la direction du PMU Mali sont attendues. Déjà, les gains ont été améliorés alors que des nouveaux produits ont  été aussi introduits  sur le marché des jeux de hasard, pour le grand bonheur des parieurs maliens.  

C’est donc de lourds défis qui sont entre les mains d’Alfousseyni NIONO. Il lui revient donc de consolider les acquis et d’apporter sa touche dans la stratégie de progression et de diversification attendue. Arrivera t-il à relever ces défis, et à insuffler à la société un vent d’innovation? Seul l’avenir nous le dira. Il revient donc au nouveau patron de s’inscrire dans cette dynamique de continuité ou dans une logique de changement pour atteindre les objectifs fixés par les autorités de la transition malienne.

Charles MESSE