Mali : Le comité de pilotage du projet inclusif des filières Agricoles, a prévu un budget 2020 de plus de 9 milliards FCFA

Démarrage ce jeudi 27 février, de la deuxième session ordinaire du comité de pilotage du projet Inclusif. C‘est  la salle de conférence du ministère de la promotion de l’Investissement privé des petites et moyennes Entreprises et de l’Entreprenariat national, qui a servi de cadre à cet événement. La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le chef du département, Mme Safia BOLY.  Cette session permettra de faire le point sur la mise en œuvre des recommandations et du rapport d’exécution du PTBA de l’année écoulée, avant de procéder à la présentation du plan de travail et budget prévisionnel de l’année 2020.

 

Financé à hauteur de 58 milliards de francs CFA par les différents partenaires du gouvernement malien que sont le FIDA, le royaume de Danemark et le Canada, le projet Inclusif a procédé ce jeudi 27 février, au lancement des travaux de la deuxième session ordinaire de son comité de pilotage.

Cette session du comité de pilotage , consacrée à l’examen et l’adoption de l’état d’exécution des recommandations de la session de 2019, du rapport d’exécution du PTBA 2019, au  Plan de travail et budget annuel 2020 , les participants ont adopté un budget  prévisionnel d’un montant  chiffré à  9.745.915.000 FCFA.

Selon la ministre de la promotion de l’Investissement privé des petites et moyennes Entreprises et de l’Entreprenariat national, madame Safia BOLY, la première année a essentiellement contribué à la mise en place des préalables institutionnels et organisationnels. Mais pour l’exercice 2020, l’équipe qui pilote la mise en œuvre du projet s’apprête à amorcer avec détermination, les différentes opérations en vue de relever les défis liés à l’entreprenariat agricole et rural, et de maintenir les performances de l’exercice 2019, quiont atteint 104% d’exécution. « En une année,  le projet a contribué à la mise en œuvre effective des conventions de partenariat avec une douzaine de systèmes financiers décentralisés… A cela s’ajoutent le  recrutement des prestataires spécialisés  sur les  questions spécifiques liées au changement climatique,  l’identification des opportunités d’investissements productifs et rentables dans les filières agricoles , le  financement des plans d’affaires pour la mise en œuvre des partenariats productifs , la réalisation d’infrastructures publiques de désenclavement lié aux partenariats, la constitution de fonds de garanties autogérés au sein des organisations paysannes » a énuméré madame BOLY.

Pour sa part,  le directeur du projet Inclusif, Dramane SIDIBE, a déclaré que  le projet  vise à bancariser  près de 450. 000 petits producteurs, leurs organisations et une soixantaine de petites et moyennes entreprises agricoles  dans les régions de Kayes, Ségou, Koulikoro, Sikasso.

A noter que ce projet s’étend sur six ans (2019-2024). L’approche sera favorable aux femmes et aux jeunes âgés de 18 à 40 ans qui représenteront respectivement au moins 50% de l’effectif touché. En formulant ce Programme, le Gouvernement du Mali et ses partenaires, ont souci de contribuer au relèvement des conditions de vies des populations rurales, réduire la vulnérabilité des couches défavorisées constituées en majeure partie de jeunes et de femmes et répondre aux mieux aux défis de financement des filières agricoles.

Jeanne DIARRA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.