Mali : Lancement des activités d´éducation à la paix, au civisme et le vivre ensemble

Le Groupe Citoyenneté et droits humains (GCDH) a organisé le lancement des activités de la troisième année du “programme d´éducation à la paix, au civisme et le vivre Ensemble/Jeunesse et citoyenneté ”, le jeudi 11 mars 2021, dans la salle Bazoumana Sissoko du Palais de la Culture Amadou Hampâté Ba de Bamako. L´objectif est de contribuer à l´avènement des citoyens modèles, pétris de valeurs de civisme, qui participent aux efforts de construction d´une paix durable pour bâtir un Mali nouveau.

La cérémonie de lancement a été présidée par le représentant du ministère de l´Éducation Nationale, Hamidou MORBA sous la présence du coordinateur national du GCDH, Moussa Léo THIENTA ; la 5e adjointe du Maire de la Commune 5 du District de Bamako, HAIDARA Oumou TOURE, le président du mouvement patriotique pour le changement (MOPAC) ainsi que plusieurs d´autres personnalités.

D´après le coordinateur national du groupe citoyenneté et droits humains, ce programme s´étend sur 05 mois (mars-juillet 2021) dans le district de Bamako et les régions de Kayes ; Koulikoro, Sikasso ; Ségou ; Mopti ; Gao ; Tombouctou et Kidal. Avec comme bénéficiaires 3,000,000 de jeunes dont 02 millions en milieux scolaires et universitaires.  « Cette année, nous avons 2 types d ´activités: premièrement les activités interscolaires où nous cherchons à impliquer les valeurs de citoyenneté, de paix et la culture à ces écoliers à travers les sketchs et les sensibilisations sur un module. Deuxièmement, des séances d´éducation à la paix, au civisme et au vivre ensemble. Nous allons également motiver, responsabiliser la jeunesse du Mali pour qu´ils puissent participer activement, massivement à l´atteinte des objectifs de la transition » a lancé Moussa Leo THIENTA.

Selon le représentant du ministère de l´Education nationale, de telle initiative encourage le rôle et la place de la jeunesse dans la construction du pays. « Un programme d´activité consacrée à la promotion de la jeunesse, à l’éducation au civisme et à la citoyenneté des jeunes est une entreprise noble et qu´il faudrait saluer » a indiqué Hamidou MORBA, avant de dire que la jeunesse d´aujourd’hui semble être découragée, semble avoir perdu tous ses repères et est en quête de repère de modèle.

A noter que le groupe citoyenneté et droits humains dispose d´un fonds de plus de 55 millions CFA dont plus de 12 millions CFA a été mobilisé sur fonds propres du groupe. Le groupe travaille en collaboration avec le ministère de l´éducation nationale à travers la direction nationale de l´enseignement fondamentale.

Maria RAMAROSON