Mali: La Chine veut changer sa forme de coopération et investir davantage dans le secteur privé

L’ancien premier ministre Moussa MARA a tenu une conférence de  presse  ce 15 août 2019 à son siège à l’ACI 2000 pour faire une restitution de sa visite chinoise. Selon lui, les autorités chinoises veulent faire entrer leur pays dans  une nouvelle phase de croissance et de développement, cette nouvelle vision encourage le partenariat entre  les hommes d’affaires  de la Chine et du Mali. Une nouvelle formule de coopération que Moussa MARA estime avantageuse pour les deux pays avec les opportunités qui s’offrent au Mali.

La Chine veut changer sa forme de coopération, en diminuant le volet d’aide de sa coopération avec le Mali pour investir dans le secteur privé en encourageant la  collaboration  entre les  hommes d’affaires chinois et maliens afin de booster le secteur privé pour un partenariat gagnant-gagnant, c’est ce qui ressort de la restitution du voyage du président du parti Yelema non moins ancien premier ministre Moussa MARA qui  a  séjourné  en Chine du 7 au 14 août dernier sur invitation de la Fondation of Global leadership une organisation privée.

Selon le conférencier, c’est la Fondation of Global leadership  qui l’a invité au même titre que certains  anciens présidents et premiers ministres à cette rencontre d’envergure  dans le but de  mener  des réflexions et soumettre des recommandations  sur les changements  stratégiques  visant à soutenir l’élan de la Chine  à faire entrer son pays dans sa nouvelle phase de croissance avec plus de connectivité avec le reste du monde , et  la reformulation de sa coopération (accroître les échanges et créer les conditions de la prospérité partagées entre les nations ; promotion des services, de l’ économie de la technologie, des valeurs de responsabilité sociale et culturelle, et celle de l’environnement, Moussa MARA se réjouit de son séjour qui pour lui peut être fructueux pour le Mali.

Isabelle DOVI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.