Mali: INTEC SUP a organisé la soutenance de mémoire des étudiants

L’Institut Supérieur des Techniques Economiques, Comptables et Commerciales (INTEC SUP) a procédé ce samedi 27 mars 2021, à son siège sis à l’ACI 2000, à l’organisation de la cérémonie de soutenance de mémoire des étudiants en fin de cycle. Ce sont 14 étudiants qui ont passé 2 ans de formation en Master, et qui se retrouvent dans une situation où ils doivent défendre des projets de fin de cycle de formation en master 2.

Ces soutenances s’inscrivent dans une dynamique de consécration pour L’INTEC SUP. C’est donc une opportunité pour ces 14 étudiants de s’illustrer, non dans l’optique de vouloir faire une force de démonstration, mais de justifier leurs acquis devant un comité de jury, composé d’éminents professeurs et professionnels, qui ont pour mission de juger de la pertinence des différents travaux d’études.

Les différents thèmes de mémoires sont issus des filières de comptabilité-contrôle – audit, de management –communication- marketing, du GRH-EGP, ainsi que des sciences politiques et relations internationales.

 Le secrétaire général de L’INTEC SUP, Khalid DEMBELE nous énumère les 3 objectifs majeurs qui sous tendent la mise en organisation de cette soutenance. « Le premier objectif permet aux étudiants de s’auto évaluer sur la formation reçue pendant les 2 années en classe de Master 1 et 2. Le 2eme objectif est une opportunité de communiquer, sur la qualité de service que nous offrons ici à INTEC SUP. En effet, Depuis 2 ans, INTEC SUP a fait le choix d’aller vers le processus de qualité via les normes internationales à savoir le Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Secondaire (CAMES). Ce que fait aujourd’hui qu’on se retrouve dans une situation, où il faut communiquer sur cette qualité. Le 3eme objectif est que ces soutenances organisées, communiquent sur le processus de qualité auquel nous sommes en train d’instaurer au sein de notre Institut. Il faudra reconnaître que L’INTEC SUP est en phase de croissance, pour cela, il faut démontrer, en quoi nous formons des bons produits chez nous » a expliqué Khalid DEMBELE.

Pour l’étudiant en master 2, Issouf  Issa MAIGA, qui a soutenu en Droit Public Général, option Relation Internationale, il a choisi de traiter sur l’implication des leaders religieux dans la politique: cas du Mali. « Vu la situation que le Mali traverse en ce moment, je me dis  qu’il faut un thème d’actualité pour minimiser l’impact des leaders religieux dans les prises de décision des nos autorités politiques » a justifié Issouf  Issa MAIGA.

A noter que le  mémoire est un travail à caractère intellectuel et scientifique réalisé par un étudiant au terme de sa carrière estudiantine. Pour cela, l’étudiant doit être totalement suivi dans son travail par son directeur de mémoire qui l’aide à choisir ou à bien choisir le sujet.

Maria RAMAROSON