Mali : Forum des organisations de la société civile des pays francophones d’Afrique sur les Energies renouvelables

La salle de conférence du centre régional de l’Energie renouvelable (CRES) de Badalabougou a servi de cadre les 1er et 2 juin 2022, au forum national des organisations de la société civile des pays francophones d’Afrique sur les Energies renouvelables. La cérémonie d’ouverture a été présidé par le directeur général de l’agence nationale pour les Energies renouvelables (AER), Dr Souleymane BERTHE, en présence du coordonnateur du comité de pilotage des initiatives africaines sur les Energies Renouvelables, Dramane COULIBALY, du président de la plateforme nationale des acteurs de la société civile pour sur le climat, l’environnement et le développement durable du Mali, Sékou DIALLO.

Organisé par le centre d’étude et d’expérimentation Economique et sociale pour l’Afrique de l’Ouest association internationale et la plateforme nationale des acteurs de la société civile sur le climat, l’environnement et le développement durable du Mali (PNASC-CED Mali), le dit forum vise à informer et sensibiliser les acteurs de la société civile, ainsi que les autres parties prenantes sur l’initiative africaine en matière d’énergies renouvelables (AREI et autres initiatives).

Le directeur général de l’agence nationale pour les Energies renouvelables (AER), Dr Souleymane BERTHE, ce forum est venu à point nommé pour chercher à résoudre un problème dans le cas où elle va faire l’objet d’un plaidoyer en faveur du secteur des énergies renouvelables. « Les travaux de ce forum étant de faire ressortir les besoins et les difficultés qui sont les leurs, afin de remédier à certaines insuffisances pour le développement du secteur des Energies renouvelables, nous allons essayer de les accompagner dans ce sens » a plaidé Dr Souleymane BERTHE.

Pour le coordonnateur du comité de pilotage des initiatives africaines sur les Energies Renouvelables, Dramane COULIBALY, il est nécessaire de saluer les efforts de ces organisations de la société civile et ceux des autorités gouvernementales pour le développement de l’intégration africaine.

Pendant 2 jours, les participants ont suivi les présentations techniques et le partage des expériences avec des séances de questions réponses après chaque présentation. Il y a eu une présentation de l’initiative de l’Afrique sur les Energies renouvelables et d’autres initiatives continentales et sous régionales et une présentation sur la situation actuelle du secteur de l’Energie au Mali.

Ensuite, les participants se sont organisés en groupes de travail pour réfléchir sur les points à savoir les possibilités de synergie entre les différents acteur s pour porter le plaidoyer d’une gouvernance inclusives des initiatives et programmes sur les Energies renouvelables ; l’implication et la prise en compte des préoccupations des OSC et populations.

A noter qu’il est attendu de ce forum que le projet PASCOP/ARI et l’initiative de l’Afrique sur les Energies renouvelables soient bien connus des participants ; les résultats d’analyse de l’état de mise en œuvre des initiatives africaines et régionales auxquelles le Mali a souscrit soient partagées et discutées et la situation actuelle du secteur de l’Energie au Mali soit partagée.

Charles MESSE