Mali: Fin de mission de FMI, le Mali a respecté tous les critères de performances et les objectifs indicatifs du programme

Une conférence de presse  s’est déroulée le vendredi 29 novembre 2019, dans la salle de conférence du ministère de l’Economie et des Finances. Elle met fin à la mission du FMI qui a séjourné au Mali du 19 au 29 novembre 2019. Elle a été animée par le Chef de la mission du FMI Mme Boriana YONTCHEVA, déclaré le ministre délégué, chargé du Budget Mme. BARRY Aoua SYLLA. Plusieurs journalistes de la presse écrite et audio visuelle ont pris part à cet événement.

Cette conférence  a permis de comprendre que le gouvernement de la République du Mali et le Fonds monétaire international (FMI) sont parvenues à un accord préliminaire sur la première revue du nouveau programme économique et financier du Mali, soutenu par la facilité élargie de crédit (FEC) du FMI, sous réserve de l’approbation par la Direction et le Conseil d’administration du FMI. Le nouveau programme qui fait suite à l’ancien qui s’est achevé en décembre 2018, a pour objectif de préserver le cadre macroéconomique , de créer les conditions d’une croissance inclusif , vigoureuse et durable de manière à réduire la pauvreté, à stimuler la création de l’emploi en lien avec les objectifs du CREDD 2019-2023 qui est le référentiel de l’ensemble des politiques publiques du Mali.

Au cours de la conférence qui a sonné le glas à la mission du FMI qui a séjourné au Mali du 19 au 29 novembre 2019, le Chef de la mission du FMI Mme Boriana YONTCHEVA a précisé dans ses explications, que  la mission du FMI et les autorités maliennes ont examiné l’exécution budgétaire en 2019 et les mesures sous-tendant le projet de loi de finances 2020. Selon elle, le déficit budgétaire de l’Etat devrait respecter le critère de convergence de l’UEMOA de 3,0% du PIB en 2019. « Presque tous les critères de performances et les objectifs indicatifs du programme à fin septembre 2019 ont été respectés, ainsi que les repères structurels. La croissance économique devrait s’établir à 5% en 2019 et dans le moyen terme, malgré le contexte sécuritaire difficile, dénotant une résilience de l’économie » a indiqué le Chef de la mission du FMI Mme Boriana YONTCHEVA.

Pour le ministre délégué chargé du Budget Mme. BARRY Aoua SYLLA, le gouvernement du Mali s’est engagé à mettre en œuvre des reformes pour accroître la mobilisation des recettes, maîtriser les dépenses, renforcer l’exécution de la dépense publique et renforcer la gouvernance d’une manière générale.

Les hommes de media sont intervenus, qui pour poser des questions d’éclaircissement, qui pour contribuer aux échanges. Le Chef de la mission du FMI Mme Boriana YONTCHEVA a répondu aux questions en précisant qu’au cours de cette mission, les équipes du FMI et du Mali ont essentiellement discuté sur le cadre macroéconomique, avec un accent particulier sur la gestion des finances publiques, la mobilisation des recettes. Les deux équipes ont également travaillé sur mémorandum de politique économique et financière.

A noter que l’accord préliminaire auquel la mission du FMI et les autorités maliennes sont parvenues,    sur la première revue du nouveau programme économique et financier du Mali, soutenu par la FEC du FMI, reste et demeure sous réserve de l’approbation par la Direction et le Conseil d’administration du FMI. L’examen du dossier par le Conseil d’Administration du FMI est prévu pour début janvier 2020.

Jeanne DIARRA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.