Mali : Célébration du mois des villes

La salle de conférence du centre national du Patronat du Mali (CNPM) de Bamako sert de cadre depuis 14 octobre dernier et ce jusqu’au 28 octobre prochain, aux journées de concertation et de réflexion. Organisées par le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et du Logement Social, ces assises qui s’inscrivent dans le cadre de la célébration du mois des villes, a vu la participation des partenaires du département, notamment les ordres, les associations et organismes professionnels exerçant dans le domaine de la construction des logements. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre du département Hamma Ould Sidi Oumar ARBY. On notait à ses cotés, la présence du coordonnateur du réseau des opérateurs de construction et affiliés, Boubacar DIALLO.

Ces journées qui prendront fin le 28 octobre prochain sont animées par  des professionnels du domaine de la construction des logements à savoir  les architectes, les urbanistes, les géomètres,  les  ingénieurs, les entrepreneurs, les  notaires entre autres. Le thème retenu est : « innovation et une vie meilleure pour les générations futures ». En effet, ces journées de réflexion sont organisées en prélude  à la commémoration de la Journée mondiale des villes qui sera placée sous le haut parrainage du président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA.

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et du Logement Social Hamma Ould Sidi Oumar ARBY a indiqué que d’ici 2050, la population urbaine devrait pratiquement doubler. Ce qui fera de l’urbanisation, l’un des principaux moteurs de la transformation  du XXIème siècle. Selon lui, les populations, l’activité économique, les interactions sociales et culturelles et les retombées environnementales et humanitaires se concentrent de plus en plus dans les villes. Situation qui pose d’énormes problèmes de viabilité touchant notamment le logement, les services de base, la sécurité alimentaire, la santé, l’éducation, les emplois décents, la sécurité et les ressources naturelles. C’est pourquoi ces journées de concertation et de réflexion viennent à point nommées pour donner l’occasion de repenser la planification l’aménagement, le financement, le développement, l’administration et la gestion des villes et des agglomérations urbaines. « Les activités commémoratives du mois des villes visent la sensibilisation du public mais aussi la concertation avec les partenaires et acteurs et l’instauration d’un cadre de dialogue de l’ensemble des acteurs nationaux et locaux, pour leur participation effective à la résolution des défis du développement harmonieux des villes de notre pays » a souligné le ministre du département Hamma Ould Sidi Oumar ARBY, avant d’ajouter que ces journées constitueront le fer de lance pour trouver des solutions idoines à court, moyen et long terme à l’urbanisation galopante de nos villes.

A noter que le plan d’action qui sortira de ces assises, sera présenté le 31 octobre prochain, au centre international de Conférence de Bamako, au président de la République, chef de l’Etat Ibrahim Boubacar KEÏTA. Le nouveau programme pour les villes introduit un changement de paradigme né de l’émergence d’une science des villes. Il met un certain nombre de normes et de principes de la planification, de la construction, du développement, de la gestion des espaces urbains en se reposant principalement sur cinq piliers : les politiques urbaines nationales, la législation et la régulation urbaine, la planification et la concertation urbaine, l’économie locale et la finance municipale, et la mise en œuvre à l’échelle locale.

Philippe Charles le Bon MESSE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.