Mali: célébration de la journée mondiale des PME/PMI

L’esplanade du palais des sports de Bamako, a servi de cadre le samedi 26 juin 2021, aux festivités de la célébration de la journée mondiale des micros, petites et moyennes entreprises (PME/PMI). La cérémonie d’ouverture de ces festivités est placée sous la présidence du ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Promotion des investissements, représenté par le directeur national des PME, Boubacary CISSE. C’était en présence de la directrice du centre malien de la Propriété Intellectuelle Sira ghatta TRAORE, de l’administrateur général du réseau malien des PME, Koro COULIBALY.

En prélude à la journée mondiale des micros, petites et moyennes entreprises célébrée par la communauté internationale le dimanche 27 juin 2021, le réseau malien des micros, petites et moyennes entreprises en collaboration avec le ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Promotion des investissements, a organisé des festivités pour présenter la situation de ces entreprises et les efforts entrepris pour leur promotion et leur développement. Le représentant du ministre, Boubacary CISSE, non moins  directeur national des PME, a indiqué que cette journée mondiale des PME, permettra de donner une visibilité à nos PME. « Ce sont les PME qui créent les richesses, qui créent de l’emploi, donc pour activer une croissance économique, il faut obligatoirement passer par les PME »a commenté Boubacary CISSE. Selon lui, cette journée donne une occasion de mettre l’accent sur la contribution des PME à l’économie malienne. En matière de pourcentage, le tissu de l’entrepreneuriat du Mali est dominé par les PME. « Plus de 90% des entreprises au Mali, sont des PME, mais ces PME ont des difficultés d’accès au financement. Elles ont aussi des difficultés de renforcement des capacités techniques et managériales. Donc vous voyez les difficultés de financement des PME, c’est seulement 10% de portefeuille des banques qui vont aux PME. Pourtant, en matière de création d’emploi, ces PME ne créent pas moins de 100 milles emplois dans notre pays. Voyez les recettes fiscales, elles contribuent à moins de 07% à l’économie malienne. Il faut donc un passage à l’échelle pour que ces PME puissent jouer pleinement leur rôle dans la croissance économique » a plaidé le directeur national des PME. 

On se rappelle, dans son message à la nation le vendredi 23 juin 2021, le ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Promotion des investissements, Mahmoud Ould MOHAMED a indiqué que l’essentiel de notre tissu économique est constitué de micros petites et moyennes entreprises, soit plus de 90%, dont 80% évoluent dans le secteur informel.  Les micros petites et moyennes entreprises sont confrontées à un certain nombre de difficultés, parmi lesquelles figurent, l’accès au financement ; l’accès à la commande publique et aux marchés ; l’accès à la recherche et à l’innovation. « Pour pallier ces difficultés, le Gouvernement a consenti beaucoup d’efforts pour promouvoir les micros petites et moyennes entreprises. C’est dans cette optique que l’Etat a mis en place la direction nationale des micros petites et moyennes entreprises avec son Programme d’appui au développement du secteur, comprenant quatre composantes à savoir l’amélioration du climat des affaires ; le renforcement des capacités techniques et managériales des micros petites et moyennes entreprises ; l’amélioration de l’accès au financement  et la défense des intérêts des micros petites et moyennes entreprises » a souligné le ministre.

A noter que les PME sont les vecteurs de dynamisme économique qui doivent impacter les conditions de vie des populations, réduire le chômage et remplir les caisses de l’État à travers le payement des impôts. Dans ce cas, il devient urgent de les assister et de les accompagner.

Charles MESSE