Mali : 60 nouveaux boursiers ont pris le départ pour l’Algérie

Une cérémonie de départ des nouveaux boursiers maliens du secteur de la formation  professionnelle pour l’Algérie, a eu lieu le jeudi 14 novembre 2019 dans la salle de conférence du centre national du Patronat du Mali (CNPM). C’était sous le parrainage du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle maître Jean Claude SIDIBE. On notait à ses cotés, la présence l’ambassadeur de la République populaire et démocratique SEM Boualem CHEBIHI.

Ils sont au nombre de 60 dont 17 filles, ayant réussi au test de sélection pour l’obtention des bourses algériennes, pour la formation en dessin bâtiment, en conducteur de travaux bâtiment, en infographie maquettiste, en communication,  et industrie graphiques, en maintenance industrielle, en maintenance des équipements informatiques et bureautiques, en contrôle de qualité dans les industries agroalimentaires…

Pour le ministre Jean Claude SIDIBE, la mise à disposition de ces bourses cadre parfaitement avec la vision du chef de l’Etat Ibrahim Boubacar KEITA, et les orientations consignées dans la lettre de mission adressée au premier ministre chef du gouvernement sur le développement du capital humain, par une bonne formation. « La réalisation et le renforcement d’une éducation de qualité pour tous,  qui privilégiera la formation technique et professionnelle, et qui ouvrira  plus de perspective d’emplois pour les jeunes, constitue cette volonté des plus hautes autorités du Mali » a souligné le chef du département de le formation professionnelle.

L’ambassadeur de la République populaire et démocratique SEM Boualem CHEBIHI a indiqué qu’une nouvelle impulsion la coopération bilatérale dans ce domaine connait depuis l’arrivée de Jean Claude SIDIBE à la tête de ce département,  une nouvelle impulsion qui cadre avec la volonté des plus hautes autorités des deux pays de continuer à étendre le partenariat stratégie  algero-malien dans tous les domaines politique, diplomatique, militaire, sécuritaire, économique et socio-culturel.

Gloria MAIGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.