Mali: 250 millions FCFA, pour former des entrepreneurs en situation d’handicap

Le fonds auto renouvelable pour l’Emploi (FARE) et l’agence nationale pour l’Emploi (ANPE) ont organisé un séminaire de formation en faveur des personnes vivant avec handicap. C’était le mercredi le 17 mars 2021, au siège de l’ACI 2000. La cérémonie d’ouverture a été présidée  par le secrétaire général du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Drissa GUINDO, en présence du directeur exécutif de FARE, Bassala Kassim TOURE et du directeur général  de l’ANPE, Ibrahim Ag NOCK. 

La formation a pour objectif de former les personnes vivant avec handicap, en vue de leur intégration socioprofessionnelle. Le programme concerne les entrepreneurs en situation d’handicap dans l’ensemble des régions du Mali. D’un coût global de 250 millions, le projet s’étend sur 3 ans et vise à appuyer et soutenir la création d’emploi et l’esprit d’entreprise.

Le secrétaire général, Drissa GUINDO indique que cette session de formation s’inscrit dans le cadre du renforcement de capacité pour une meilleure gestion du  « programme d’Appui aux Personnes en situation de handicap ». La formation en module CREE «créer votre entreprise » est une initiative des structures partenaires à savoir la fédération malienne des associations de Personnes Handicapées (FEMAPH), le FARE (fonds auto-renouvelable pour l’Emploi) et l’agence nationale pour l’Emploi (ANPE). « L’insertion socioprofessionnelle est aussi une préoccupation majeure du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, qui mène des actions à plusieurs niveaux. Le programme a été lancé le 30 juin 2020 et porte sur l’insertion professionnelle et l’employabilité des personnes vivant avec handicap. L’ANPE et le FARE ont permis la réalisation du projet » a expliqué Drissa GUINDO.

Pour la présidente de la fédération malienne des associations de Personnes Handicapées ( FEMAPH ), Djikine Hatouma GAKOU, le programme d’appui aux personnes en situation de handicap permettra de mettre en place des actions de réinsertion socio-économique et des actions de développement de l’entreprenariat des personnes handicapées. Selon elle, la formation aidera les personnes vivant avec handicap, à mener une vie décente et digne. « Cet atelier de formation est un grand pas pour l’application de la loi de protection des  personnes handicapées. Cette loi a été votée par l’Assemblée nationale le 10 mais 2018. Je vous encourage à être assidu à cette session » a conseillé mme Djikine Hatouma GAKOU.

A noter que les actions du trio FARE, ANPE et FEMAPH s’inscrivent dans l’amélioration des conditions de vie des personnes vivant avec handicap. Elles visent à former les personnes handicapées dans le domaine de l’entrepreneuriat et leur intégration socioéconomique. 

Charles MESSE