Économie numérique : Le ministre TOURE veut hisser le Mali dans le top 10 africain

Le ministre de la Communication et de l’Économie numérique, Dr Hamadoun TOURE a rencontré, hier dans les locaux de son département, les membres de l’Association des sociétés informatiques du Mali (ASIM). On notait la présence à la rencontre du président de l’Asim, Mohamed Diawara et de plusieurs membres de l’association. Dans une brève allocution, Mohamed Diawara a, d’abord, présenté l’association avant d’évoquer les préoccupations de l’Asim.

Il s’agit, entre autres, du diagnostic du secteur et du renouvellement de la vision, de la dématérialisation du service public, de la modernisation de l’administration publique, de la valorisation des compétences locales, de la mise en place d’un Fonds national pour le développement du secteur du numérique professionnel à travers une réallocation d’une partie du Fonds d’accès universel (FAU).  La rencontre entre le ministre Touré et le président de l’Asim a été suivie par la visite de quatre sociétés membres de l’association : CFAO technologies, Soprescom, General computech et Teknoforce. Selon le président de l’Asim, cette visite visait à montrer l’image et le visage du secteur privé malien.

«Le Mali a un secteur privé fort, dynamique et de haut niveau. C’est ce que nous avons expliqué au ministre lors de cette rencontre», a déclaré Mohamed Diawara, avant d’ajouter que c’est la première fois qu’un ministre en charge de l’Économie numérique visite le secteur privé. «Il faut créer ce cadre de concertation qui est le dialogue public-privé. Il faut aller vers la création d’un Conseil national du numérique», a plaidé le président de l’Asim.

Pour sa part, le ministre de la Communication et de l’Économie numérique s’est dit satisfait de cette rencontre qui, dira-t-il, a permis de poser les jalons pour une collaboration avec le secteur privé qui joue un rôle très important dans le développement de la technologie de l’information et de la communication.

Amadou GUÉGUÉRÉ