Mali : Formation des chercheurs et inventeurs maliens sur la rédaction du mémoire descriptif du brevet d`invention

Un séminaire de formation sur la rédaction du mémoire descriptif du brevet d`invention et l`initiation à la recherche documentaire, s’est déroulé les 16 et 17 octobre 2019 à l’AGETIC de Bamako, en faveur des chercheurs et inventeurs maliens. La cérémonie d’ouverture est placée sous la présidence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, représenté par le secrétaire général du département Professeur Drissa DIALLO. On notait à ses cotés la présence de la directrice du centre malien de Promotion de la Propriété Industrielle (CEMAPI) Mme Fatoumata Siragata TRAORE, et du directeur de l’organisation africaine de Propriété Intellectuelle (OAPI) Ould Zeine DEBBE SALEM.

Organisé par le centre malien de Promotion de la Propriété Industrielle (CEMAPI) en partenariat avec le centre national pour la Recherche Scientifique et Technologique (CNRST), ce séminaire a pour objectif d’initier une soixantaine de chercheurs,  inventeurs et innovateurs venus de CNRST, des universités et grandes écoles, des centres et instituts de recherche, des laboratoires, et des chercheurs et inventeurs isolés, à la rédaction du mémoire descriptif du brevet d’invention et à la recherche documentaire, afin de faciliter le travail des examinateurs brevet de l’organisation africaine de Propriété Intellectuelle (OAPI) et de rendre le document brevet plus consistant selon les normes de l’organisation mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI).
Selon le représentant du ministre, outre l’intérêt plusieurs fois exprimé par les acteurs de la recherche en vue de renforcer leurs capacités en la matière, ledit séminaire est le fruit de la mise en œuvre d’une forte recommandation formulée lors du séminaire organisé par le CEMAPI en partenariat avec le CNRST sur l’Indentification des résultats de recherche brevetables, le 29 janvier 2019 sous la co-présidence des Ministres en charge de l’Industrie et de la Recherche Scientifique. « C’est pourquoi, dans un souci de capitalisation, le présent séminaire a mis l’accent sur la participation des bénéficiaires du Fonds compétitif pour la Recherche et l’Innovation Technologie (FCRIT) » a indiqué le Professeur Drissa DIALLO.

Pour sa part, la directrice du CEMAPI Mme Fatoumata Siragata TRAORE a insisté sur l’assiduité et la participation active des chercheurs et inventeurs, car ce séminaire offre selon elle, une opportunité pour les participants, afin  d’améliorer leurs capacités en techniques de recherche documentaire, notamment sur l’information en matière de brevet « j’appelle les participants à faire preuve d’assiduité et de responsabilité, compte tenu de l’importance des thématiques retenues pour la formation » a précisé mme Fatoumata Siragata TRAORE.

L’une des principales bases du système de propriété industrielle est de favoriser le développement de la science et des techniques par la mise à disposition des utilisateurs, des informations techniques et juridiques contenues dans les documents de brevets. Dans le domaine technique, l’information en matière de brevets occupe une place prépondérante. Elle constitue la plus grosse masse de connaissances systématiques se rapportant à tous les domaines techniques connus aujourd’hui. Les connaissances divulguées par le biais des documents de brevet constituent une contribution précieuse au savoir scientifique et technique. Le brevet d’invention est un titre juridique délivré par une autorité publique (l’Etat), à l’auteur d’une invention. Ce titre confère au titulaire de l’invention un droit exclusif d’exploitation de ladite invention protégée pendant un temps déterminé (20 ans) sur un territoire déterminé. Ce droit exclusif est donné en contrepartie d’une divulgation complète de l’invention. La description de l’invention faisant l’objet du brevet demandé, doit être effectuée d’une manière claire et complète pour qu’un homme du métier ayant des connaissances et une habileté moyenne dans la technique considérée puisse l’exécuter.

Pendant deux jours, les participants se sont penchés sur les thèmes relatifs à l’initiation à la propriété industrielle, l’Initiation à la rédaction du mémoire descriptif et les techniques de recherche documentaire.

A noter que le Centre Malien de Promotion de la Propriété Industrielle (CEMAPI) est un service rattaché au Secrétariat Général du Ministère de l’Industrie et du Commerce. Il est chargé de mettre en œuvre la Stratégie Nationale de Développement de la Propriété Intellectuelle qui s’inscrit dans le cadre de la réalisation de l’Objectif spécifique n° 2 et  3 de la Politique de Développement Industriel (PDI) du Mali qui est : d’améliorer la compétitivité des unités industrielles existantes afin qu’elles puissent poursuivre leur modernisation industrielle et pénétrer des marchés d’exportation avec des produits à plus forte valeur ajoutée et  d’encourager la création de nouvelles unités industrielles et l’utilisation de meilleures idées, technologies, techniques et méthodes en s’appuyant sur les actifs de la propriété intellectuelle.

Philippe Charles le Bon MESSE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.